Tigger's Track - L'essentiel d'une vie d'humain

Une modeste ballade au coeur de la jungle du Tigre. Ponctuée de rencontres, de découvertes, d'émotions et d'échanges. Suivez-moi...

27 avril 2005

Eva Cassidy

evalgr

Il y a des fois où l'on ne sait pas trop ce que l'on cherche et pourtant, on erre, cherchant désesperemment quelque chose auquel se fixer. J'étais dans cet état second, celui qui vous pousse, sans réfléchir, à entrer dans des mondes inconnus. Je suis revenu de mon voyage, accompagné d'une voix. Une voix qui m'a rammené dans mon pays, qui m'a rammené au pays de la musique que j'aime.
Cette femme est incroyable, tout simplement incroyable. Ce qui est le plus incroyable c'est la simplicité de cette artiste, qui ne fait pas de vagues, ni etincelle particulière, même si elle à tout pour entrer dans la légende.

Une jeune Américaine, plongée dans la musique ds son plus jeune âge, bercée par les mélodies que son père lui jouait à la guitare. Elle en fera son instrument de prédilection, celui avec lequel elle composera la plupart de ses chansons: Time is a healer, Song bird, Autumn leaves. Ou bien revisiter des chansons immortelles, auxquelles elle donne une seconde vie (Ain't no sunshine when he's gone, Time after time, Fields of gold, Fever, Imagine, Yesterday, Somewhere over the rainbow).

Eva Cassidy nous a quitté le 2 novembre 1996, enlevée par un cancer.

eva1

La réponse à ma question ? Pourquoi elle n'est pas sur nos écrans, ni dans nos oreilles, ni dans nos vies... Elle a appris en janvier 1996, qu'il ne lui restait plus que cinq mois -tout au plus- à vivre. Dix mois plus tard, elle fut enterrée selon ses souhaits, dans le Maryland, alors que le soleil brillait. Son frère accompagnant ses amis au violon, lui rendirent un dernier hommage, dans sa langue natale, celle de la musique.
Eva n'a pu remonté qu'une seule fois sur scène durant son hospitalisation, qu'elle devait passer enfermée derrière des vitres pour la protéger d'une quelconque agression. C'est pendant cette periode qu'elle compris à quel point la communication -qu'elle ne pouvait qu'établir à l'aide de feuilles et de crayons- était précieuse. Elle l'avait chanté et elle l'avait écrit. Elle a passé plusieurs mois de sa maladie à écrire des cartes de remerciements pour chaque personne de son entourage.
Pour laisser une trace, de l'amour qu'elle avait voulu transmettre en chantant...

Eva, j'espère qu'on se rencontrera un jour, somewhere over the rainbow...

essence_cu3

Posté par Tigger à 18:01 - Mes coups de coeur - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Ton écriture... je ne pleure pas tant pour ce que tu dis que pour ta façon de le dire, je pleure parce que l'émotion passe et que je suis touchée, mes larmes à la lecture de cet article témoignent du fait qu'un instant je me suis vue à l'intérieur de toi pour y ressentir ce que tu ressentais en écrivant... Permets-moi de saluer l'Artiste que tu es, du danseur au chanteur en passant par l'écrivain... ta sensibilité n'a d'égal que ton talent.
    Venons-en à cette autre artiste que tu nous fais découvrir. Eva Cassidy... Je la connais, elle interprete plusieurs chansons de la BO de Dawson, une série qui me touche particulierement comme tu le sais, et notamment une reprise que tu as cité: Fields of Gold. Lorsque je l'ai entendu la chanter pour la premiere fois, toute une histoire s'est construite autour de la voix de cette interprete qui accompagnait une scene, mais j'étais loin d'imaginer à quel point le souvenir serait vivant...
    Je préfere largement la reprise à l'original, elle y met tellement d'émotions, on pourrait fermer les yeux et la scene apparaitrait naturellement tant elle est suggestive lorqu'elle chante. J'y ai trouvé la douceur, la sincérité, la fragilité de ce qui se jouait dans le regard qu'une personne portait sur une autre...
    Merci à Eva Cassidy d'avoir contribué à un tel souvenir et merci à toi d'une part de lui rendre hommage, et d'autre part pour ce regard...

    Posté par Chrysalide, 27 avril 2005 à 18:29
  • Somewhere over the rainbow

    Je ne l'a connais pas mais je pense que c'est elle qui chantait la version de somwhere over the rainbow que tu ma fait ecouté. trés beau commentaire,on ne peut pa trop parlé apré ce ke tu a dit...

    Posté par Celebrian, 27 avril 2005 à 19:28
  • "Imagine..."

    Tu parles d'état second, de cette volonté d'entrer dans des mondes inconnus...Et bien, aujourd'hui, j'étais dans cet état que tu appelles "second", à la recherche d'un monde meilleur. Le soleil brillait de tous ces éclats mais ce n'était pas ce dont j'avais besoin. J'avais besoin de m'envoler, de disparâitre loin d'ici pour un court moment. Et je me suis alors souvenue des articles que tu avais rédigés sur ces chanteuses qui ont fait et font encore battre ton coeur: Eva,Lucie,Katie...Tant de voix qui m'étaient encore inconnues jusqu'à aujourd'hui, mais que j'ai pris plaisir à découvrir.
    Et parmis elles, Eva Cassidy...Cette voix si chaude, si rassurante. Je ne trouve pas les mots pour expliquer ce que j'ai ressenti en l'écoutant chanter "Imagine". J'avais enfin réussi à m'envoler, à rejoindre un autre monde ( peut-être le sien...). C'était tellement...beau, magnifique, intense ! Et tellement naturel à la fois, rempli de simplicité. Je me sentais bien, bercée par sa voix unique.
    Je pourrais regretter de ne l'avoir connue qu'aujourd'hui, à 22 ans, en ayant l'impression d'avoir perdu du temps, mais après longue réflexion, je me dis que de l'avoir simplement découverte, même à 99 ans, est déjà une chance énorme...
    Merci de nous faire partager d'aussi jolis moments...

    Posté par Stellina, 03 mai 2005 à 15:34

Poster un commentaire